J’autorise Sexe en France et Google à connaître mes statistiques de visite.

Par Union.fr
Nouvelle-Calédonie : Le nombre d'IST inquiète

Nouvelle-Calédonie : Les chiffres des IST inquiètent

Par | 28 octobre 2020

En comparaison avec la France mĂ©tropolitaine ou les autres territoires d’outre-mer, la Nouvelle CalĂ©donie se place au dessus de la moyenne concernant le nombre de cas touchĂ©s par les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) sur le territoire.

Une situation préoccupante

Selon l’Agence Sanitaire et Sociale de l’Ă®le (ASS-NC), chaque annĂ©e en moyenne, 10 nouveaux cas de personnes touchĂ©es par le VIH sont enregistrĂ©s en Nouvelle-CalĂ©donie. Le virus tuerait en moyenne cinq personnes par an…

Quant aux autres IST, la chlamydia touche proportionnellement plus de personnes sur le Caillou qu’en mĂ©tropole : en 2012, 20 % des 18- 25 ans auraient Ă©tĂ© porteurs d’une chlamydia contre 6% en France mĂ©tropolitaine. De plus, le gonocoque ainsi que la syphilis affecteraient environ 3% de la population nĂ©o-calĂ©donienne. Et les chiffres augmentent au fil des annĂ©es : de 2011 Ă  2015 le nombre de cas de syphilis pour 10 000 habitants est passĂ© de 1,9 Ă  4,9.

Un problème de santé publique

Selon Gwendal Boursicot, une des responsables de l’ASS Nouvelle-CalĂ©donie : « […] peu de tests de dĂ©pistage (VIH) sont effectuĂ©s en Nouvelle-CalĂ©donie. » Environ 18 000 tests seraient faits sur une population sexuellement active de 160 000 personnes. Les chiffres reflèteraient donc mal la rĂ©alitĂ© que connaĂ®t le territoire…

Bien que certaines de ces IST se soignent, elles peuvent laisser des sĂ©quelles et notamment causer des problèmes de stĂ©rilitĂ© ou de grossesses extra-utĂ©rines. Le dĂ©pistage reste la meilleure solution puisque dans certains cas, aucun symptĂ´me ne se dĂ©clare. D’oĂą l’importance des campagnes de prĂ©vention et de dĂ©pistage mises en place…

Mieux vaut prévenir que guérir

Les nombreux cas d’IST demeurent pris en charge par le Centre Provincial de MĂ©decine gĂ©nĂ©rale ESPAS depuis les annĂ©es 90. Il propose notamment un service de prĂ©vention, d’accompagnement et de soins spĂ©cifiques. Depuis quelques annĂ©es l’ASS-NC essaye aussi d’augmenter ses campagnes de prĂ©vention, de dĂ©pistage, etc.

Du 26 septembre au 1er dĂ©cembre 2020, l’ASS-NC lance une campagne de prĂ©vention appelĂ©e « Caillou Kaoutchou » : des prĂ©servatifs crĂ©Ă©s pour la Nouvelle-CalĂ©donie en 2003. Le prĂ©servatif Ă©tant le seul moyen efficace de protection contre les IST, son utilisation reste primordiale.

(Image Ă  la une : Getty Images)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre boutique sexy

Articles Tendance

Recevez nos infos intéressantes et croustillantes en vous inscrivant à notre newsletter !