J’autorise Sexe en France et Google à connaître mes statistiques de visite.

Par Union.fr
petit guide de la masturbation féminine

« Apprendre ses zones Ă©rogènes, c’est essentiel !» – Interview de Julia Pietri

Par | 4 janvier 2021

Flore Cherry : Bonjour Julia ! Tu es l’auteure du « Petit Guide de La Masturbation FĂ©minine », un livre illustrĂ©, pĂ©dagogique et engagĂ© sur le plaisir fĂ©minin. Qu’est-ce qui a motivĂ© sa parution ?

Julia Pietri : Ce livre est parti d’un constat : il y avait un réel manque de savoir-faire de la part de ses partenaires comme de soi-même en matière de toucher sexuel. Les femmes se sont souvent débrouillées par elles-mêmes, par manque d’information, guidée très souvent par la honte et la culpabilité. On n’a pas vraiment encouragé les femmes à prendre un miroir pour se regarder et savoir ce qui leur plaisait sexuellement ! Et pourtant c’est essentiel pour pouvoir les communiquer à son partenaire.

Cette mĂ©connaissance a par ailleurs engendrĂ© beaucoup de lĂ©gendes et de mythes, comme le mythe sur l’orgasme vaginal.

Le Petit Guide de la Masturbation FĂ©minine de Julia Pietri
Petit Guide de la Masturbation féminine

Flore Cherry : Est-ce que l’analphabĂ©tisme sexuel empĂŞche l’éveil des zones Ă©rogènes ?

Julia Pietri : Je n’irai pas jusque-là car on ressent du plaisir même dans l’ignorance (et heureusement !). Mais ne pas comprendre empêche d’apprécier pleinement l’éveil. Le fait d’avoir de l’information permet de débrider les lignes imposées par la culture ou par la religion, d’accueillir ce plaisir, d’y être attentif, de ne pas le refouler ou le transformer en honte. Et c’est utile pour pouvoir pleinement développer tout son potentiel érogène.

Par exemple, de nombreuses femmes refusent le cunninlingus par peur des odeurs ou de l’aspect de leur sexe (souvent tout Ă  fait conformes !). Il faut que cela change.

Le Petit Guide de la Masturbation FĂ©minine de Julia Pietri

Flore Cherry : Quelles sont, selon toi, les grandes erreurs que l’on fait au lit par mĂ©connaissance ?

Julia Pietri : Chez une femme, on se focalise sur la vulve alors que tout le corps est potentiellement érogène. Chaque personne a sa sensibilité, bien sûr, c’est comme les goûts culinaires, il faut vraiment s’adapter à chaque nouveau partenaire. Une autre erreur consiste à voir les zones érogènes comme des boutons à activer plutôt que d’appréhender son partenaire dans la globalité. Si la personne n’est pas dans de bonnes conditions pour le lâcher prise, si elle ne se sent pas en confiance, ça ne sert à rien de malaxer un bout de sein ! Ca ne marchera pas…

Vous pouvez commander le livre de Julia Pietri sur son site internet Gang Du Clito.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lingerie Sextoys Accessoires

Notre boutique sexy

Articles Tendance

Recevez nos infos intéressantes et croustillantes en vous inscrivant à notre newsletter !