J’autorise Sexe en France et Google à connaître mes statistiques de visite.

Par Union.fr
Où utilise-t-on le plus de sextoys en France ?

Où utilise-t-on le plus de sextoys en France ?

Par | 16 octobre 2020

Pour pimenter leurs ébats et leurs plaisirs onanistes, les Français sont plus ou moins enclins à utiliser des jouets coquins selon les régions où ils habitent.

Idealo a réalisé un sondage afin de connaître cette répartition.

Le podium

L’Ile-de-France arrive en tête avec une demande en sextoys qui représenterait 35% de la demande nationale. Cette forte proportion vient du fait que la région parisienne reste la plus peuplée de l’Hexagone représentant 19% de la population française. Elle en devient ainsi surreprésentée.

La région Auvergne-Rhône-Alpes se place ensuite en deuxième position puisque ses habitants (12% de la population française) demanderaient 11% des jouets érotiques en France.

Sur la troisième marche du podium on retrouve à ex-aequo la région Occitanie et Grand-Est avec 9% des habitants français pour une part de 8% des jouets coquins demandés dans chacune des régions.

Si l’on doit faire une répartition par ville, peu importe le type de sextoy (pour homme, vibro ou gode) Paris arrive en tête suivi de Lyon puis de Toulouse.

La demande en sextoys reste ainsi assez proportionnelle au nombre d’habitants dans les régions.

Les régions les moins chaudes

La Normandie, la Bourgogne-Franche-Comté et le Centre-Val de Loire génèreraient seulement 3% de la demande de sextoys chacune. Représentant au passage les régions les moins peuplées de France (moins de 5%).

La Corse arrive en dernière position notamment dû au fait qu’elle est la région la moins peuplée de France (1% de la population française). La part de demande en sextoys semblerait en effet de 0%…

Les sextoys préférés des Français

Les vibromasseurs ont la cote ! Ils représenteraient 55% de la demande en sextoys. Tous les jouets vibrants à savoir les stimulateurs, canards, oeufs… peuvent y être inclus.

Viennent ensuite les jouets coquins pour la gente masculine (anneaux péniens, masturbateurs, jouets anals…) qui constitueraient 29% de la demande en France.

Puis finalement les godemichets seraient seulement demandés à 16% : les pénis réalistes, en bois, à ventouse… semblent boudés par les adeptes de jouets érotiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre boutique sexy

Articles Tendance

Recevez nos infos intéressantes et croustillantes en vous inscrivant à notre newsletter !