J’autorise Sexe en France et Google à connaître mes statistiques de visite.

Par Union.fr
Paris : la maison close de poupées sexuelles

Paris : la maison close de poupées sexuelles

Par | 29 octobre 2020

La France fait partie des pays qui luttent contre le proxĂ©nĂ©tisme. Les maisons closes demeurent donc interdites dans l’Hexagone depuis 1946. Et ce, depuis la loi Marthe Richard qui prohibe la prostitution rĂ©glementĂ©e dans le pays.

Un concept rĂ©cent arrive cependant Ă  contourner cette loi…

Un concept légal ?

Pour « éviter » cette interdiction, Xdolls.fr a lancĂ© sa maison close de poupĂ©es sexuelles en France, un concept dĂ©jĂ  prĂ©sent Ă  l’Ă©tranger.

La maison close propose ainsi Ă  la location (et aussi Ă  l’achat) de nombreux modèles de poupĂ©es sexuelles gĂ©antes dans des espaces privĂ©s avec un Ă©cran TV et un casque audio ou de rĂ©alitĂ© virtuelle.

Le fondateur Joaquim Lousquy prĂ©vient au journal 20 minutes que « Il n’est pas question de femmes, mais de sextoys gĂ©ants. » Cette maison close reste ainsi lĂ©gale aux yeux de la loi française. En Italie, un lieu de ce type a pourtant Ă©tĂ© fermĂ© par les autoritĂ©s… Le gĂ©rant de Xdolls assure tout de mĂŞme profiter d’un flou juridique « Nous avons deux cabinets d’avocats qui nous suivent. Le cadre lĂ©gal, c’est que nous louons des jouets, un morceau de mĂ©tal avec du silicone.« 

Polémiques autour des maisons closes à poupées

Bien que la maison close n’emploie pas de personnes humaines et n’enfreigne pas la loi, il existe des opposants Ă  son concept. Des Ă©lus du groupe communiste Front de gauche avait notamment demandĂ© l’interdiction de l’activitĂ© et la fermeture du lieu. InterrogĂ©s par Le Parisien, ils pensent que « Xdolls vĂ©hicule une image dĂ©gradante de la femme.« 

Cette maison close de poupĂ©es sexuelles se situe dans le 20ème arrondissement de Paris mais son adresse exacte reste secrète et n’est communiquĂ©e qu’après rĂ©servation sur Internet. Xdolls recherche de la discrĂ©tion pour Ă©viter de connaĂ®tre le mĂŞme sort que la maison close Lumidolls Ă  Barcelone. Elle avait dĂ» fermer Ă  cause d’une enquĂŞte ouverte sur la lĂ©galitĂ© de l’activitĂ©. La police reste Ă  l’affĂ»t de tout Ă©ventuel dĂ©bordement pouvant avoir lieu.

(Image Ă  la une : Getty Images)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lingerie Sextoys Accessoires

Notre boutique sexy

Articles Tendance

Recevez nos infos intéressantes et croustillantes en vous inscrivant à notre newsletter !