J’autorise Sexe en France et Google à connaître mes statistiques de visite.

Par Union.fr
couple confinement vie sexuelle

Les Français reprennent une vie sexuelle « normale » ?

Par | 10 décembre 2020

Le premier confinement avait jouĂ© un rĂ´le majeur dans la baisse de l’Ă©panouissement sexuel vĂ©cu par les Français. RarĂ©faction des rapports sexuels, perte de la libido, dispute de couple… des Ă©cueils qui semblent ĂŞtre Ă©vitĂ©s pour ce deuxième confinement, selon un sondage IFOP [1].

Une meilleure entente entre les couples !

Plus de trois quart des Français le reconnaissent, ce deuxième confinement se passe beaucoup mieux pour leur couple que le premier. Les raisons ? Les enfants retournent Ă  l’Ă©cole (et il s’agissait de la première raison de dispute) et les conditions de sorties pour aller travailler ou effectuer des dĂ©placements nĂ©cessaires se sont assouplies. Pour François Kraus, auteur de l’Ă©tude : « La diminution des tensions conjugales liĂ©es Ă  la garde ou Ă  l’accompagnement scolaire des enfants est très symptomatique des effets qu’une dĂ©cision politique – la rĂ©ouverture des Ă©coles – peut avoir sur le bien-ĂŞtre psychologique en gĂ©nĂ©ral et sur la qualitĂ© des relations de couple en particulier.« 
Et comme cette tâche incombait majoritairement aux femmes, elles sont deux fois plus nombreuses que les hommes à vivre ce confinement « beaucoup mieux » (22% vs 14%).

Le sexe fait son come-back !

Des couples qui respirent, des enfants Ă  l’Ă©cole, un confinement qui rentre petit Ă  petit dans une routine, le stress et l’anxiĂ©tĂ© s’effacent de plus en plus et les couples se remettent Ă  faire l’amour de façon plus rĂ©gulière. Autre particularitĂ© de ce deuxième confinement ? Les cĂ©libataires et couples vivant Ă  distance semblent s’octroyer plus de souplesse dans leurs rencontres sexuelles, quitte Ă  transgresser le confinement. C’est surtout pour cette catĂ©gorie de la population que le deuxième confinement n’a plus rien Ă  voir avec la disette du premier. Entre 25 et 33% d’entre eux ont pu avoir une activitĂ© sexuelle au cours du dernier mois alors qu’ils Ă©taient restĂ© seul lors du premier confinement.

Ainsi, 70% des personnes sondĂ©es ont eu une activitĂ© sexuelle avec un partenaire au cours du dernier mois, un chiffre en nette hausse par rapport au premier confinement (+14 points) presque similaire Ă  celui d’avant la sĂ©rie de confinements (74%).

Infographie IFOP vie sexuelle français confinement
Source : IFOP – La vie sexuelle et affective des Français durant le second confinement

Mais cette hausse de rapports sexuels ne signifie pas pour autant que le moral des Français est au beau fixe. Selon François Kraus, cela pourrait également servir de palliatif pour masquer une baisse de moral très présente : « Les données sur les télétarvailleurs montrent en effet qu’en période de sinistrose, le sexe – seul ou à deux – peut constituer un comportement de compensation permettant de décompresser face aux situations d’anxiété. »

[1] Sondage IFOP « La vie sexuelle et affective des Français durant le second confinement » – en partenariat avec Gleeden. Étude rĂ©alisĂ©e par questionnaire auto-administrĂ© en ligne du 24 au 30 novembre 2020 auprès d’un Ă©chantillon de 2 017 personnes, reprĂ©sentatif de la population âgĂ©e de 18 ans et plus rĂ©sidant en France mĂ©tropolitaine.

(Image Ă  la une : Getty Images)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lingerie Sextoys Accessoires

Notre boutique sexy

Articles Tendance

Recevez nos infos intéressantes et croustillantes en vous inscrivant à notre newsletter !