J’autorise Sexe en France et Google à connaître mes statistiques de visite.

Par Union.fr
La contraception masculine

La contraception masculine

Par | 11 septembre 2020

Des moyens de contraception fĂ©minine ? Entre la pilule, le stĂ©rilet, l’implant, le prĂ©servatif fĂ©minin… ce n’est pas ce qui manque !

Du côté des hommes, le préservatif masculin reste roi ! Il existe pourtant des alternatives à la capote.

La vasectomie

La vasectomie consiste Ă  couper/bloquer les canaux dĂ©fĂ©rents qui transportent les spermatozoĂŻdes. Contrairement aux croyances communes, l’opĂ©ration reste rĂ©versible dans 80% des cas par la vasovasostomie.

Selon l’Association pour la Recherche et le DĂ©veloppement de la Contraception Masculine (ARDECOM), moins de 1% des hommes auraient eu recours Ă  la vasectomie en France. Elle semble pourtant plus dĂ©mocratisĂ©e dans d’autres pays comme l’Angleterre, le Canada oĂą plus de 20% des hommes auraient dĂ©jĂ  fait l’opĂ©ration.

La contraception hormonale

Le contraception hormonale chez l’homme demeure beaucoup plus confidentielle. Elle est seulement prescrite par 2 mĂ©decins en France bien que le protocole ait Ă©tĂ© validĂ© par l’Organisation Mondiale de la SantĂ© (OMS).

Cette contraception consiste en l’injection de doses de testostĂ©rone chaque semaine. Un peu comme la pilule fĂ©minine, elle peut avoir certains effets secondaires et ne convient pas Ă  tous. Elle n’en reste pas moins une mĂ©thode contraceptive qui a fait ses preuves !

La contraception thermique

La contraception thermique consiste Ă  augmenter la tempĂ©rature des testicules pour perturber la fabrication des spermatozoĂŻdes et empĂŞcher la fĂ©conditĂ©. Pour se faire, il faut porter un slip avec un trou Ă  l’avant qui permet de remonter les testicules pour les chauffer.

Cette contraception reste uniquement prescrite par 1 mĂ©decin en France Ă  Toulouse et n’est pas encore commercialisĂ©e. Elle n’en demeure pas moins un moyen de contraception naturel et rĂ©versible.

La contraception masculine ne s’avère pas encore assez rĂ©pandue en France ou très peu accessible. ARDECOM avance que partager et alterner la contraception dans un couple « permet le partage des responsabilitĂ©s et des risques. Elle constitue un facteur de l’égalitĂ© femmes-hommes« .

(Image Ă  la une : Getty Images)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lingerie Sextoys Accessoires

Notre boutique sexy

Articles Tendance

Recevez nos infos intéressantes et croustillantes en vous inscrivant à notre newsletter !