J’autorise Sexe en France et Google à connaütre mes statistiques de visite.

Par Union.fr
lecul_nu_manon_livre

« La COVID-19 va peut-ĂȘtre marquer notre sexualitĂ© Ă  jamais » Manon @lecul_nu

Par | 17 septembre 2021

Dans « Le Cul mis Ă  nu », le livre qui dĂ©culotte les idĂ©es reçues, Manon (du compte Instagram @lecul_nu) s’attaque Ă  tous les clichĂ©s et les tabous qui entourent nos sexualitĂ©s. Et elle consacre un chapitre entier de son livre Ă  la crise sanitaire et Ă  ses rĂ©percussions sur la vie intime des Français ! Rencontre avec une autrice qui ose aborder le « trauma sexuel du confinement ».

Sexe en France : Bonjour Manon ! Vous devez ĂȘtre un des premiers livres qui consacre un chapitre entier Ă  la sexualitĂ© sous Coronavirus. Pourquoi ce sujet mĂ©ritait-il sa place entre les habituels sujets autour des sex-toys ou du plaisir prostatique ?


Manon : Cette pĂ©riode me semblait essentielle car elle a chamboulĂ© nos habitudes, notre sexualitĂ© quotidienne. Personne n’Ă©tait prĂȘt ! Tout a Ă©tĂ© bouleversĂ© : il n’y avait plus assez d’espace pour l’intimitĂ©, la vie professionnelle a envahi l’espace personnel, les enfants sont devenus omniprĂ©sents. L’impact a Ă©tĂ© Ă©norme ! Sur nos libidos, nos projets de vie, nos envies… Ces deux derniĂšres annĂ©es ont Ă©tĂ© un vĂ©ritable challenge pour nos vies sexuelles.

Sexe en France : Quel aurait été le conseil que vous auriez aimé recevoir avant cette période ?

Manon : Accepter qu’il puisse y avoir des changements et ĂȘtre plus indulgents vis-Ă -vis de nous-mĂȘmes ! Il y a eu des moments trĂšs durs pour tout le monde et on s’est parfois senti au plus mal… individuellement. Alors, que ce mal-ĂȘtre Ă©tait collectif !

Sexe en France : Pensez-vous qu’il y a eu un avant et un aprĂšs confinement ? Que cet Ă©vĂ©nement va marquer nos sexualitĂ©s ou nos relations amoureuses Ă  jamais ?

Manon : Je pense que oui ! Ca nous a tellement pris au dĂ©pourvu que cela va nĂ©cessairement laisser des traces. Dans la drague, par exemple ! Les façons de se rencontrer ont totalement Ă©voluĂ©. Sur un tout autre sujet, certains ont enfin pris le temps qu’il fallait pour redĂ©couvrir leur sexualitĂ©, acheter des sextoys, par exemple. Cela a permis Ă©galement de mettre le doigt sur des problĂšmes de santĂ© sexuelle ou de santĂ© mentale dont personne n’osait parler… mais dont beaucoup souffrait durant la crise !

Sexe en France : Selon vous, est-ce que cela a aussi changé notre rapport à la monogamie, au couple ?

Manon : Oui, certainement ! Mais dans les deux sens. Il y a Ă  la fois les couples qui ont eu le temps de redĂ©finir leur relation, de parler d’ouverture sexuelle, par exemple. Et en mĂȘme temps, de nombreux cĂ©libataires ont souffert de la solitude imposĂ©e et se sont mis Ă  chercher une partenaire amoureux, mĂȘme si ce n’Ă©tait pas dans leur objectif de dĂ©part. Il est encore tĂŽt pour tirer des tendances claires, mais il est certain que cela a remuĂ© tous les « grands principes » que nous avions sur nos sexualitĂ©s, nos projets de vie.

(Image à la une : Couverture dessinée par Coucou Suzette)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

canards vibrants de toutes les couleurs

DĂ©courez nos adorables canards vibrants !

Articles Tendance

Recevez nos infos intéressantes et croustillantes en vous inscrivant à notre newsletter !